JE ME SOUVIENS…

Suivez le guide...

Le cantonnement

J’ai transféré de mémoire les plans du cantonnement en respectant les proportions d’après photos. Il y a quelques blancs. Tout d’abord dans les bordjs des compagnies car nous y étions admis très rarement ! Dans certains logements des sous-off aussi ! Quant au bordj Estienne c’est encore pire car dans le dédale des logements officiers c’était très mal vu de s’aventurer. À part les cuisines et le bar (surtout quand il était fermé) n’oublions pas que nous étions voisins, alors avec les gars de la classe. Eux aussi quand ils voulaient se dégourdir les jambes ou le volant ils venaient nous voir. Les séances de cinéma, l’hiver ou par vent de sable nous permettaient de substantiels bénéfices pour notre mini foyer mais quand même bien à nous. Cela nous permettait le petit déjeuner de 9 h gratuit et de temps à autre un petit méchoui pas triste…


Lucien VANCOPPENOLLE 66 2/B – CCS – Atelier du Corps

Pour agrandir la photo : clic sur la miniature et après visualisation : clic sur le bouton «Précédente» du navigateur pour revenir sur cette page

Bordj des Sénégalais


Bordj Estienne