Je me souviens...

Le convoi de 2 CV
Claude CORNIER – 66 1/C – 2ème Compagnie – Chauffeur GBO

      Quand nous avons quitté le 621ème GAS à In Amguel avec des 2 CV que l’on devait remonter à Reggan, nous aussi on était affecté au 3ème GT. Je conduisais une « deuche », 2 copains étaient avec moi (mais qui ?) et l’auto était bourrée de paquetages. On roulait, c’était la première fois que l’on était en convoi, on ne connaissait pas les règles de cette circulation, on se doublait et j’ai doublé !!!
Malheur ! Le chef de convoi avait fait une halte sur un point haut, il voyait tout !! Il est arrivé comme une furie vers la 2 CV, a ouvert la porte, m’a sorti de l’auto et m’a pris mon permis de conduire en me promettant du plaisir en arrivant à Reggan. Angoisse, angoisse, j’en ai profité pour aller voir un lieutenant super sympa (son nom ?) à qui je prêtais de temps en temps mon rasoir à piles, pour lui expliquer la situation. Il me traite de « con » et puis on repart ! Quelques heures après : arrivée au 3ème GT.
Au rapport : « Cornier est appelé chez le Commandant de Compagnie », je me rappelle le Capitaine AMBLARD, ça commençait bien… ½ heure après l’arrivée.
Je vais donc chez le Capitaine : j’entre, entretien, leçon de conduite et de morale et le Capitaine de me dire : (je me souviens toujours de ses paroles) « tu arrives à Reggan, allez on est pas si mauvais que ça, mais que ça te serve de leçon » et il me redonne mon permis de conduire. Je me fond en remerciements et excuses, je m’emmêle les pattes pour le salut et le demi-tour réglementaire (à In Amguel ont ne saluait personne) et je reviens en montrant mon permis et en croisant notamment mon « preneur de papiers » qui est passé du rouge au blanc, au violet… Merci mon lieutenant, mais qui ? Merci mon capitaine.