LES UNITÉS SAHARIENNES

Les COMPAGNIES SaharienNEs D'INFANTERIE

 

Les Groupements Sahariens d’Annexe furent remplacés par des Compagnies Sahariennes d’Infanterie. Le 9 août 1957, il fut décidé que les quatre G.S.A. seraient transformés en trois C.S.I. à compter du 1er septembre de la même année. Ces nouvelles unités comptaient cent soixante-trois hommes dont cent un Européens. Un peloton de commandement à dix-neuf Européens disposait d’une jeep, d’un dodge 4 x 4, de deux SCR 300 et de deux SCR 694. Quatre pelotons de combat de chacun vingt Européens et seize F.S.N.A., une jeep, un dodge 4 x 4,.un dodge 6 x 6, deux SCR 300 et un SCR 694, étaient articulés chacun en un groupe de commandement et trois groupes : d’un chef, une pièce F.M. et une équipe de voltigeurs. Ces pelotons de combat étaient enfin à pied ou méharistes. La C.S.I. de Béni-Abbès avait un peloton méhariste et trois pelotons à pied, alors que chacune des C.S.I. de Touggourt et d’Ouargla avait trois pelotons méharistes et un peloton de fantassins. Le 1er janvier 1958 fut créée la 4ème C.S.I. à quatre pelotons à pied ; elle devait, à Fort-Flatters, renforcer les éléments de surveillance à la frontière algéro-libyenne. La décision du 13 février 1958 de créer sept nouvelles compagnies fut annulée le 17 mars 1958 en raison du départ du 1/39ème Régiment d’Artillerie dans l’est constantinois. Il ne fut créé que quatre nouvelles C.S.I. à partir des effectifs de trois groupes d’artillerie. La 1ère C.S.I. à Béni-Abbès fut l’ex-C.S.I. d’Aïn-Séfra. La 2ème, à Timimoun, provint du III/69ème R.A. La 3ème, à Adrar, naquit du 1/17ème R.A. La 4ème, à El Goléa, fut également tirée du III/69ème R.A. La 5ème, à Djanet, fut l’ex-C.S.I. d’Ouargla. La 6ème, à Touggourt, demeura inchangée. La 7ème, à Edjélé, fut la troisième unité issue du III/69ème R.A. La 8ème, à Hassi Messaoud fut l’ex-4ème Compagnie de Fort-Flatters. Par la suite, des modifications portèrent sur le type des pelotons des compagnies.

La C.S.I. de Béni-Abbès avait : un peloton à Kerzaz, un peloton à Igli et deux pelotons à Béni-Abbès.
La C.S.I. de Touggourt avait : trois pelotons à Touggourt et un peloton à El Oued.
La C.S.I. d’Ouargla avait : deux pelotons à Djanet, un peloton à In-Salah et un peloton à El-Goléa.

Des C.S.I., comme les G.S.A. auparavant, et les tirailleurs sahariens en 1900, désiraient avoir des éléments méharistes. La 6ème s’était créé deux pelotons méharistes sans augmenter ses effectifs. La même décision du 17 mars 1958 prescrivit que cette compagnie garderait deux pelotons méharistes et deux pelotons à pied alors que toutes les autres n’auraient que des pelotons de fantassins. Pourtant, un modificatif du 29 mars 1958 précisa que la 5ème C.S.I. comprendrait un peloton méhariste et trois pelotons à pied. En juin 1959, deux pelotons de la 1ère C.S.I. devinrent méharistes et l’un d’eux fut transféré à la 2ème C.S.I. À compter du 14 mars 1960, les 1ère, 2ème et 5ème C.S.I. eurent un peloton de commandement, un peloton méhariste et trois pelotons à pied. Enfin, chaque peloton de combat reçut un second dodge 6 x 6 par décision du 29 mars 1958. Les huit C.S.I. durèrent ainsi jusqu’à la réorganisation du 1er octobre 1961.

 

Clic sur l'insigne ou sur le lien


 

 

 


Beni-Abbès

 

Groupe Saharien Annexe d'Ain Sefra
Compagnie Saharienne d’Infanterie de Beni-Abbès

1ère Compagnie Saharienne d’Infanterie
(SP 87 485)


Historique :
Créée le 15 mars 1958 (anciennement Groupe Saharien Annexe d'Ain Sefra puis Compagnie Saharienne d’Infanterie de Beni-Abbès le 1er septembre 1957).
Dissoute le 30 septembre 1961.
Garnison : Beni-Abbès.

Symbolique de l'insigne
:
En garnison à Beni-Abbès, la 1ère C.S.I. reprend au centre de son insigne un bord émaillé blanc au milieu des cinq étoiles dorées de la constellation de la croix du Sud.
Homologué G 1524 en 1958
Fabrication : Drago

Béni Abbès, surnommée la Perle de la Saoura ou l'Oasis blanche, est une commune de la wilaya de Béchar, située à 250 km au sud-ouest de Béchar et à 1 200 km au sud-ouest d'Alger.
Béni Abbès est bâtie sur une colline rocheuse sur la rive gauche de l'oued Saoura. La ville est bordée au nord, à l'est et à l'ouest par le Grand Erg Occidental et au sud et au sud-ouest par la vallée de la Saoura. À 50 km au sud, se trouvent les chaînes d'Ougarta.

 

Kerzaz
Igli

 

 Haut de page

 


Ksar de Timimoun

 

2ème Compagnie Saharienne d’Infanterie (SP 88 833)


Historique :
Créée le 1er avril 1958 à Colomb-Béchar avec du personnel de la 2ème Batterie du III/69ème Régiment d'Artillerie.
En garnison à Timimoun, la 2ème C.S.I. détache trois pelotons dans les postes des centres administratifs sahariens de Tiberghamine, de Zaouiet El Debagh et dans le Taghousi à Charouine.
Dissoute le 31 août 1961, entre dans la composition du Groupe Saharien Mixte des Ksours le 1er septembre 1961.

Symbolique de l'insigne
:

L’insigne est chargé d’un paysage évoquant le grand Erg occidental qui est la zone d’activité de la compagnie, surmonté de la grenade de l’infanterie.
Homologué G 1623 en avril 1959
Fabrication : Drago

Timimoun est une commune de la wilaya d'Adrar en Algérie. Située entre le Grand Erg Occidenal, au Nord, et le plateau du Tademaït, au Sud, elle est la principale oasis de la région du Gourara.

 

Tiberghamine
Charouine

 

 Haut de page

 


Adrar

 

3ème Compagnie Saharienne d’Infanterie (SP 88 844)

 

Historique :
La 3ème Compagnie Saharienne d’Infanterie est créée le 1er avril 1958 à Adrar avec des personnels de la 1ère Batterie du III/69ème Régiment d'Artillerie..
Dissoute le 31 août 1961, entre dans la composition du Groupe Saharien Mixte de Tindouf le 1er septembre 1961.

Symbolique de l'insigne :
La garnison de la compagnie est la ville d’Adrar dans le Touat, ce qui explique l’insigne : croix d’Agadès bleu ciel propre aux unités sahariennes soutenant une porte de style soudanais de couleur terre de Sienne, caractéristique de la place Laperrine à Adrar.
Homologué G 1554 en septembre 1958
Fabrication : Drago

Le territoire de la commune d'Adrar se situe au centre-nord de sa willaya. La ville d'Adrar est située à environ :
• 600 km au sud-est de Béchar, par la route, et 429 km à vol d'oiseau ;
• 1 200 km à l'est de Tindouf, par la route, (via Béchar) et 777 km à vol d'oiseau ;
• 1 400 km au sud-ouest d'Alger, par la route, et 1 087 km à vol d'oiseau.

 

Haut de page

 


El Goléa : La tombe du Père de Foucauld

 

4ème Compagnie Saharienne d’Infanterie (SP 88 850)
8ème Compagnie Saharienne d'Infanterie

 

Historique :
1ère formation :
La 4ème Compagnie Saharienne d’Infanterie est créée le 1er janvier 1958 avec des personnels du B.C.S. du III/69ème Régiment d'Artillerie..
Devient le 15 mars 1958 la 8ème Compagnie Saharienne d'Infanterie.
2ème formation
:
Créeé le 1er avril 1958, entre dans la composition du Groupe Saharien Mixte de Metili le 1er septembre 1961.

Symbolique de l'insigne
:
Le sautoir de bombardes placé sur la partie supérieure de l’insigne rappelle que la compagnie a été créée en 1958, à partir du III/69ème Régiment d’Artillerie. Au centre, le paysage évoque El-Goléa, garnison de la compagnie.
Non homologué
Fabrication : Arthus-Bertrand

Ville aux deux cent mille palmiers, El Goléa (El ménia) est une grande oasis dans le Sahara Algérien située à 870 kilomètres par route au sud d'Alger et à 360 km au nord-est de Timimoun. D'où que l'on vienne, pour arriver à El Goléa qui s'élève à 370 mètres au dessus du niveau de la mer, on traverse le désert gris de la hammada pierreuse parfois entrecoupée de sables et de pâturages dans le fond des oueds.


Source: Collection Bernard ADELL - Musée saharien 1, avenue de Castelnau, 34920 Le Crès.
http://museesaharien.fr/

 

 

Haut de page

 


Ouargla

 

Groupement Saharien d’Annexe du Territoire des Oasis
5ème Compagnie Saharienne d’Infanterie
(SP 88 626)

 

Historique :
Le Groupement Saharien d’Annexe du Territoire des Oasis devient 5ème Compagnie Saharienne d'Infanterie le 15 mars 1958.
Dissoute le 31 août 1961, elle entre dans la composition du Groupe Saharien Mixte des Ajjer le 1er septembre 1961.

Symbolique de l'insigne :
L’insigne est commun aux deux unités ; seule l’inscription au revers de l’insigne fait la différence.
Homologué G 1244 en 1956 (homologation du Groupe Saharien d’Annexe du Territoire des Oasis)
Fabrication : Drago

Djanet
In Salah
El Goléa


Haut de page

 


Touggourt

 


Compagnie Saharienne d’Infanterie de Touggourt
6ème Compagnie Saharienne d’Infanterie
(SP 87 992)

Historique :
La Compagnie Saharienne d’Infanterie de Touggourt créée le 1er septembre 1957, devient 6ème Compagnie Saharienne d’Infanterie le 15 mars 1958.
Dissoute le 31 août 1961, elle entre dans la composition du Groupe Saharien Mixte de l'Oued Rhir le 1er septembre 1961.

Symbolique de l'insigne
:
Les deux insignes sont identiques à l’exception du sigle C.S.I.T. qui devient 6ème C.S.I. à la création de la compagnie.
Homologué G 1482 en 1958
Fabrication : Drago

 


Source fanion :
Agence photo de la Réunion des Musées nationaux et du Grand Palais

 

 Haut de page

 


Edjeleh

 

7ème Compagnie Saharienne d’Infanterie (SP 88 861)

Historique :
Cette compagnie a été formée le 1er avril 1958 avec des éléments issus du I/17ème régiment d’artillerie et du III/69ème régiment d’artillerie.
Dissoute le 31 août 1961, entre dans la composition du Groupe Saharien Mixte de Tindouf le 1er septembre 1961.

Symbolique de l'insigne :
Brochant la Croix d’Agadès, le chiffre sept stylisé (forme de cimeterre) accompagne les couleurs bleu et rouge de l’artillerie.
Homologué G 1591 en février 1959
Fabrication : Drago

 Haut de page

 


Hassi-Messaoud

 

4ème Compagnie Saharienne d'Infanterie
8ème Compagnie Saharienne d’Infanterie
(SP 88 718)

 

Historique :
Ex 4ème Compagnie Saharienne d'Infanterie.
Créée le 15 mars 1958.
Dissoute le 31 août 1961, entre dans la composition du Groupe Saharien Mixte des Oasis le 1er septembre 1961.

Symbolique de l'insigne :
Stationnée à Hassi-Messaoud la 8ème C.S.I. est constituée à partir de personnel provenant en majorité de régiments de tirailleurs algériens, ce qui explique la présence sur l’insigne du croissant et de l’étoile à cinq branches.
Homologué G 1560 en 1958
Fabrication : Drago


Hassi Messaoud est une commune algérienne de la wilaya d'Ouargla, située à 86 km au sud-est d'Ouargla, à 172 km au sud de Touggourt et à 800 km au sud-est de la capitale Alger. La ville est largement tournée vers l'exploitation du gisement de pétrole.

 

Haut de page

 

 

9ème Compagnie Saharienne d’Infanterie (SP 87 212)

Historique :
Créée le 15 mars 1958
Dissoute le 31 août 1961

 

 

10ème Compagnie Saharienne d’Infanterie

 

Historique :
Créée le 15 mars 1958
Dissoute le 31 août 1961

 

 

11ème Compagnie Saharienne d’Infanterie (SP 87 489)

Historique :
Créée le 15 mars 1958
Dissoute le 31 août 1961

 

 


Sebha : Vue aérienne de Fort Leclec

 

Compagnie Saharienne d’Infanterie du Fezzan (SP 87 348)

 

Historique :
En 1952, les troupes françaises du Fezzan comprenaient des éléments de garde des bases et des unités mobiles de réserve. L’autonomie libyenne amena des modifications dans le dispositif français puis l’évacuation de cette région. Les bases étaient alors gardées par le Groupement saharien d’annexe du Fezzan, dépendant de la 10e Région Militaire, et par des groupes d’annexe du Groupement saharien du sud tunisien. Cet ensemble fut dissous le 30 septembre 1952 et remplacé le 1er octobre par la Compagnie Saharienne d’Infanterie du Fezzan dont le poste de commandement était à Sebha et qui disposait d’un peloton de commandement et de cinq pelotons de combat.
Dissoute le 15 février 1957, devient Compagnie Saharienne Portée de Metlili.

 

Sebha, ou Sabha, est une ville de Libye, capitale de la région historique du Fezzan et du district de Sebha. Elle est située à 660 km au sud de Tripoli, au milieu du désert Libyque dans une oasis.

 

 

 Haut de page