LES UNITÉS SAHARIENNES

Les GROUPES NOMADES DES TROUPES DE MARINE

 

Clic sur l'insigne ou sur le lien


Groupement Nomade des Troupes Coloniales  

Groupe Nomade de N’Guigmi 

 

 

 


Araouane

Groupement Méhariste d’Araouane
Groupe Nomade d’Araouane
14ème Groupe Nomade

 

Historique :
Créé le 11 novembre 1909 comme peloton méhariste n° 1 du B.T.S. n° 2. Devient P.M.A. en 1927. Devient G.M.A. le 1er janvier 1955. Devient groupe nomade d’Araouane le 1er janvier 1958. Devient 14ème groupe nomade le 1er décembre 1958. Dissous le 30 septembre 1960.

Symbolique de l'insigne :
Le méhariste symbolise le Sahara et les Touareg qui forment le personnel de l’unité.
Fabrication : Drago

 

Araouane ou Arawan est un petit village dans le Sahara malien, à environ 260 kilomètres au nord de Tombouctou sur la route de Taoudeni, une partie de la communauté Salam dans le Cercle de Tombouctou.

 

 Haut de page

 


Le marché de Faya-Largeau

 

Groupe Nomade du Borkou-Ennedi-Tibesti

 


Symbolique de l'insigne :
Ovale bleu à un scorpion noir et un mont rouge.
La piqûre du scorpion, très douloureuse, produit des accidents qui peuvent devenir mortels pour l’homme. Cette capacité de tuer est transposée à l’unité qui peut être mortelle pour ses ennemis. Cet animal symbolise également les zones désertiques où il vit en grand nombre.

Le Borkou-Ennedi-Tibesti (BET) est une ancienne unité administrative du Tchad.

 

À voir :
Maurice Sarazac :
http://www.ordredelaliberation.fr/fr_compagnon/894.html

 

Haut de page

 

Groupement Nomade des Troupes Coloniales

 

Il n’existe pas d’archives de cette unité.

Symbolique de l'insigne :
Les dunes, le méhari, le pommeau de la selle (rahla) en forme de croix du Sud symbolisent la vocation saharienne de l’unité.
Aurait été réalisé en 1939.
Cet insigne existe avec ou sans les lettres G et N de part et d’autre de l’ancre coloniale.
Fabrication : Arthus Bertrand

 

Haut de page

 

 

Section Méhariste du Kanem
Groupe Nomade du Kanem

 

Historique :
Créé en 1903 comme Section Méhariste du Kanem, devient G.N.K. en 1926.

Symbolique de l'insigne :
La carte représente le territoire du Kanem, le dromadaire (Camelus dromedarius) évoque les districts du Nord et de l’Est, le lac (Lac Tchad), celui du Sud, les palmiers-dattiers, celui du centre.

Type 1 : Écu à un chameau marron dans une oasis aux palmiers verts
Type 2 : La tête de dromadaire symbolise la vocation saharienne de l'unité
Fabrication
: Type I : Augis-Lyon
Insigne porté à partir de 1954 par les fonctionnaires et gardes territoriaux
Type II : Drago rue de Romaiville
Insigne porté à partir de 1954 par les chefs de village et les anciens fonctionnaires et militaires

Les méharistes du Kanem devaient particulièrement se distinguer à la prise d'Aïn Galakka, le 21 avril 1907, par le capitaine Bordeaux, au second combat d'Aïn Galakka de septembre 1908 où le capitaine Cellier échoua contre une garnison de cent vingt Sennoussistes, et enfin, à la prise définitive de leur Zaouïa en novembre 1913, par la colonne Largeau qui poussa jusqu'à Gouro et Ounianga. Il ne restait plus qu'à créer des postes et à assurer la liaison entre l'Ennedi et le Borkou puis le Tibesti où la colonne Löffler avait occupé Zouar en juin 1914. Le lieutenant Dufour, le capitaine Lauzanne et le commandant Tilhio furent les principaux artisans de cette conquête.

http://www.troupesdemarine-ancredor.org/Archives/archives-Tropiques/Pages2012/Fichiers/meharistes-colo.pdf

Maurice SARAZAC : http://www.ordredelaliberation.fr/fr_compagnon/894.html

Yves ROLLAND:
http://www.ordredelaliberation.fr/fr_compagnon/853.html



Chameliers à N’Guigmi


Groupement Méhariste de N’Guigmi
Groupe Nomade de N’Guigmi
Groupe Nomade n° 9
9ème Groupe Nomade

 

Historique : Créé en 1903 comme Groupement Méhariste de N’Guigmi
Devient Groupe Nomade de N’Guigmi le 1er janvier 1958
Devient Groupe Nomade n° 9 le 1er décembre 1958
Devient 9ème Groupe Nomade le 1er janvier 1961
Dissous le 30 septembre 1962

Symbolique de l'insigne
:
Ancre brochée d’une croix du sud jaune, à un palmier broché d’une tête de chameau
La tête de méhari et le palmier symbolisent la vocation de l’unité

Fabrication : Drago Paris

 

N’Guigmi est une ville du département de N’Guigmi , dans la région de Diffa, près du lac Tchad au sud-est du Niger.
Elle est située à environ 140 km au nord-nord-est de Diffa et 1 493 km à l'est de Niamey, la capitale du pays. N'Guigmi fait frontière avec le Tchad et le Nigeria.


Haut de page

 


Agadès

Groupe Nomade d’Agadès
Groupement Méhariste de l’Aïr
Groupe Nomade de l’Aïr
11ème Groupe Nomade
Groupement Nomade n° 11

Historique : Créé en 1926 comme Groupe Nomade d’Agadès.
Devient Groupement Méhariste de l’Aïr le 1er avril 1956.
Devient G.N.A. le 3 mars 1958.
Devient 11ème groupe nomade le 1er décembre 1958.
Devient groupement nomade n° 11 en 1961.
Dissous le 31 juillet 1961.
Recréé le 11 novembre 1962 par changement d’appellation du Groupe Nomade n° 1 comme G.N. 11.
Dissous le 31 mars 1964.

Symbolique de l'insigne :
Cet insigne est un des rares exemples d’insignes des TDM sur lesquels l’ancre ne figure pas.
Le méhariste est un guerrier targui formant la majorité des personnels de l’unité.
Le dromadaire symbolise la vocation saharienne de l'unité
Fabrication : Arthus Bertrand

 

Le massif de l'Aïr est un massif montagneux situé au Niger, dans l'écorégion du Sahara. Situé au nord du 17e parallèle, il couvre une superficie de 70 000 km². Il se présente comme un vaste plateau compris entre 500 et 900 mètres d’altitude où dominent des étendues planes, parsemé de sommets isolés de nature granitique, parfois surmontés d'édifices volcaniques.

 


Haut de page

 

 


Timétrine

 

Peloton Méhariste du Timétrine
Groupement Méhariste du Timétrine
Groupe Nomade du Timétrine
13ème Groupe Nomade

 

Historique : Créé le 1er janvier 1928 par changement d’appellation du Peloton Méhariste du Timétrine.
Dissous. Recréé en 1956.
Devient Groupe Nomade du Timétrine le 1er janvier 1958.
Devient 13ème Groupe Nomade le 1er décembre 1958.
Dissous le 30 septembre 1960.

Symbolique de l'insigne
:

Le dromadaire symbolise la vocation saharienne de l'unité
Réalisé vers 1950. TIMÉTRINE inscription en Tifinar
Fabrication : Drago Paris

 

Timétrine est une région désertique du nord-est du Mali. Cette région se trouve dans le sud du cercle administratif de Tessalit, à environ 450 km au nord de Tombouctou. Elle est située en latitude entre le 19e et le 20e parallèle Nord, et traversée en longitude par le méridien de Greenwich. Elle est séparée de l'Algérie, au nord par le Tin-Missao, plateau gréseux rattaché au massif du Hoggar, et de l'Adrar des Ifoghas à l'est par la vallée du Tilemsi où circule un réseau d'oueds orientés nord-sud.
Le relief est composé de plaines sablonneuses et caillouteuses. Le climat est de de type aride, aux pluies faibles et erratiques.

 

Haut de page

 

 

Groupe Nomade d’Idjil

 

Symbolique de l'insigne :
Le dromadaire symbolise la vocation saharienne de l'unité

 

Le Kedia d'Idjil (ou Kediet ej Jill) est une montagne située au nord de la Mauritanie, à proximité de la frontière orientale du Sahara occidental, dans la région (wilaya) du Tiris Zemmour. C'est le point culminant du pays.

 

À VOIR

Un Groupe Nomade de Mauritanie
Par le Général André Trancart
Article paru dans le Saharien N° 190

Haut de page

 

 

Groupe Nomade de la Ménaka

 


Ménaka

 

Symbolique de l'insigne :
Écu allongé bleu étoilé à une ancre chargée d’un méhariste noir.
L’homme et le dromadaire évoquent la mission de surveillance en milieu désertique d’une formation méhariste des troupes coloniales.

Ménaka est une ville et une commune du Mali, dans le cercle de Ménaka dans la région de Gao.

 

Haut de page

 

 

Groupe Nomade d’Araouan

 

L’insigne était porté vers 1927 - 1929 par le Lieutenant Domergue, Commandant le groupe, dépendant du BTS 2

 

Haut de page