LES UNITÉS SAHARIENNES

LA CAVALERIE

 

 

Clic sur l'insigne ou sur le lien

S.A.E.M.G.S.C.S. Ouargla

Autos
Sahariennes de Ouargla S.C

Escadron Blindé du 5ème Régiment Inter Armes
d'Outre Mer





 


Autos Spéciales du Sahara

 

Symbolique de l'insigne :
Rondache bleue et orange chargée d’un croissant et d’une étoile à un chameau sur des roulettes
Fabrication : Matter

Détachement d’Autos Spéciales du Sahara

 

Historique :
Le « Détachement des Automobiles Spéciales du Sahara » (DASS), est créé en 1924 à Colomb-Béchar, dans le but de ravitailler les postes du sud.
En 1939, le DASS est remplacé par deux compagnies de transport, basées, l’une à Ouargla et l’autre à Touggourt. Ces unités disparaissent en 1940.

À VOIR

Les débuts de l'automobile au SAHARA

 

 Haut de page

 

 

61ème Bataillon de Chars de Combat

 

Historique :
Destiné à renforcer les capacités blindées limitées de l'armée d'Afrique face aux prétentions italiennes, le bataillon, équipé de chars D1, rejoint en mars 1938 le 521ème Groupe de Bataillons de Chars de Combat (GBCC) en Tunisie.
Il est commandé par le chef de bataillon Louis CHARUIT jusqu'au 6 mai 1940, puis par le chef de bataillon François de RIEUX jusqu'au 20 août et par le capitaine Michel de SEZE jusqu'à sa dissolution.
Le 2 septembre 1939, à l'instar des formations de métropole, le 61ème BCC est autonome mais reste rattaché au 521ème GBCC.
De même, 4 sections composées de 3 FT 17 étaient rattachées administrativement au 61ème BCC; mises en place au titre de « Pelotons de défense des grandes villes », ces formations étaient opérationnellement indépendantes, 2 étaient implantées à Bizerte, 2 à Tunis.
Chronologie : Le 61ème BCC est chargé de la surveillance de la zone des frontières sud tunisiennes.
Le 30 juillet 1940 le 61ème B.C.C quitte son bivouac de M’Teurch pour Sousse.
Le 1er novembre 1940 à Sousse en Tunisie le 61ème BCC est dissous.


Symbolique de l'insigne :

1er insigne - 1936 à 1939
Rectangle montant aux coins coupés d'azur et la bordure d'argent barré d'argent frappé du titre « 61 BCC » de sinople, en chef une étoile d'or enserrée dans un croissant ouvert d'or, en pointe une silhouette de char F.T. 17 stylisé par des stries de sable sur un fond d'or.
Le char F.T. 17 évoque le matériel en dotation au bataillon.
Le croissant et l'étoile évoque la Tunisie et Bizerte, la ville de garnison du bataillon.
La couleur vert foncé est la couleur de remplacement comme couleur distinctive des unités de chars de combat lors de l'apparition en 1935 des soutaches bleue foncée rendant le gris acier moins visibles.
Fabrication : Arthus Bertrand Paris

2ème insigne - 1940 :
1er modèle
Croix d'Agadès d'argent sommée de deux serpents entrelacés d'argent se joignant par la tête chargé d'un chameau passant devant un palmer d'argent portant un char F.T. 17 de profil d'argent soutenu par le titre « 61 BCC ».
Le char F.T. 17 évoque le matériel en dotation au bataillon.
La croix d'Agadès, symbole principal du Sahara et attribut des troupes sahariennes, ainsi que le chameau et le palmier évoquent son stationnement dans le désert du sud de la Tunisie le long de la Ligne Mareth.
Fabrication : Artisanal Tunisie.
2ème modèle
Croix d'Agadès d'argent sommée char F.T. 17 de profil d'argent portant un chameau passant devant un palmer d'argent.
Cet insigne est une variante du modèle précédent par inversion du char F.T. 17 et du chameau passant devant un palmier.
Fabrication : Artisanal Tunisie.

http://cavaliers.blindes.free.fr/rgtdissous/bcc/bcc-h61.html
http://www.collection-insignes-napo39.fr/CHARSCOMBAT/BCCHISTORIQUE/BCC61HISTORIQUE.htm#Haut

 

 Haut de page

 


Ouargla

 

S.A.E.M.G.S.C.S.
Ouargla

 

Symbolique de l'insigne :
Croissant fermé par une étoile, à une gazelle bondissant au-dessus des montagnes

 

 Haut de page

 

Autos Sahariennes de Ouargla S.C

 

 Haut de page

 

Escadron Blindé du 5ème Régiment Inter Armes d'Outre Mer
(R.I.A.O.M.)

 

 Haut de page

 

 


Kénadsa

 

26ème Bataillon de Dragons
26ème Régiment de Dragons
(SP 88 712)

 

Historique :
Ex 26ème Bataillon de Dragons
Créé le 1er avril 1957
Affecté au Sahara (Z.O.S.) en janvier 1958
Au C.I.E.E.S. le 18 mars 1962

Le 26ème Régiment de Dragons, après avoir stationné au Maroc (1956-1957), passe en Algérie et stationne dans le secteur de Colomb-Béchar - Tindouf pour interdire le passage de la frontière marocaine et protéger les Houillères du Sud oranais (Kénadsa). À partir de 1960, il assure la protection du CIEES de Colomb-Béchar et effectue des escortes (voie ferrée et route).
Embarqué à Mers-el-Kébir le 30 septembre 1963, il est dissous à Sissonne un mois plus tard.

Caserne et terrain de manœuvre du CIEES
http://philang.pagesperso-orange.fr/carnet_algerie/index.html

 

Symbolique de l'insigne :
Croix d'Agadès d'argent, à l'anneau en forme de roue dentée, chargé d'un écu aux armes de Berry (D'azur à trois fleurs de lys d'or à la bordure engrêlée de gueules) surmonté d'une couronne royale dorée. Sur la roue et en orle, le titre « BERRY CAVALERIE ».
La croix d'Agadès, symbole principal du Sahara et attribut des troupes sahariennes, évoque son stationnement dans les Territoires du Sud (Kénadsa et Colomb-Béchar) depuis 1958.
L'écu aux armes de Berry et l'inscription sur la roue dentée rappelle sa filiation avec le régiment Berry Cavalerie en 1690.
L'insigne a été créé par le Lieutenant-Colonel Scheller.

Homologué G 1597 en mars 1959
Fabrication : Drago

 

 


 Haut de page

 

82ème Groupe de Reconnaissance de Division d’Infanterie

Symbolique de l'insigne :
Croissant argenté avec un méhariste scrutant l’horizon
Fabrication : Drago

Un groupe de reconnaissance de division d'infanterie ou GRDI, est un type d'unité de l'armée française, qui a existé au début de la Seconde Guerre mondiale.
Les Groupes de reconnaissance (GR) étaient formés par des escadrons issus des régiments de temps de paix, que la cavalerie détachait, au moment de mobilisation, auprès des divisions d'infanterie, pour assurer l'éclairage de celles-ci.
Les missions des GRDI étaient :
• La recherche du renseignement
• La prise de contact avec l’ennemi
• La sûreté
• Le renforcement

 Haut de page

88ème Groupe de Reconnaissance de Division d’Infanterie

 

Historique :
88ème GRDI : mis sur pied à partir du 4ème Régiment de Spahis Tunisiens, du 1er REC et du 8ème centre mobilisateur de cavalerie d’Afrique, il est rattaché à la 88ème DIA dissoute à la démobilisation ce qui entraine la dissolution du groupement rattaché.
La 88ème DIA est l’ancienne division de Sousse alignant à l’origine, les 5ème, 10ème et 18ème Régiments de Tirailleurs Sénégalais puis le 10ème RTS, le 18ème RTS et enfin le 257ème Régiment d’Infanterie

Symbolique de l'insigne
:
Croix du sud Agadès argentée pointes arrondies étoile croissant inscription arabe

 

 Haut de page