Gilbert GUIGON
Appelé du contingent 66 2/A
1ère Compagnie
- Chauffeur GBC

 

CIT 156 à Toul du 4 juillet 1966 au 20 septembre 1966
621ème GAS à In Amguel du 20 septembre 1966 au 30 novembre 1966
3ème GT à Reggan du 1er décembre 1966 au 26 juin 1967
3ème GT à Bechar du 27 juin 1967 au 5 juillet 1967
GT 515 à La Braconne du 6 juillet 1967 au 20 septembre 1967

Les photos et légendes sont de Gilbert GUIGON

Pour agrandir la photo : clic sur la miniature et après visualisation : clic sur le bouton «Précédente» du navigateur pour revenir sur cette page


CIT 156
à Toul
Entrée de la caserne Fabvier
à TOUL (M.& M.)

HERZOG
notre cuistot
Les copains de chambre devant notre bâtiment.
Debout Marcel MATT
et moi-même
Armand FREYERMUTH, chef de chambre avec son bouc qu'il a du couper sur ordre du colonel
Nous avions quand même des fusils.
De g à d : FREYERMUTH-MAKSIMOVIC-MATT-HERZOG
Plateau d’Écrouves
École de conduite
Marche de 15 km, on prend des vitamines pour continuer
De g à d : Marcel MATT -
Y GRABER -
Armand FREYERMUTH – André MIGNOT
Debout : Gàd MAKSIMOVIC – FREYERMUTH – HERZOG – JASIKI – MIGNOT – KLINGER
Accroupis : JOCHUM – MATT – GUIGON – GRABER
On s’amuse, FREYERMUTH essaie de croquer la pomme

 

621° GAS
à In Amguel

Camp des S/Officiers
Prise d’armes pour la dissolution
du 621ème G.A.S.

 

3ème GT
à Reggan


Tenue de garde
Devant la borne
Dodge 6x6
Noël 1966
Un bivouac
En mission avec
mon camion GBC
Matin sur la piste, on chauffe le café
La piste
C’est dur

Nous sommes sur le retour
Port d’Oran

 

GT 515
à Angoulême

Prise d’armes
Défilé
C’est la détente, avant de sonner l’extinction des feux car je jouais de la trompette
Je cassais peut-être les oreilles ?
Mon Papa est venu me voir à La Braconne
car 11 mois c’est long
C’est la quille
le 19 septembre 1967
Je fus très heureux d’avoir connu ce magnifique pays. Il y avait une formidable ambiance entre nous et on ne pensait pas au « perm » ce qui nous permis de créer de bons liens. Vivre ensemble, se connaître, apprendre les richesses et la vie d’autres régions c’est enrichissant pour nôtre culture personnelle. Puis au retour à la vie civile, j’ai fait valider mon permis militaire pour le civil.
Mais pas de litre ?


Mes enfants
Mes petits-enfants

40 ans plus tard en retraite
et toujours ce merveilleux périple dans ma mémoire.

À vous tous, je vous salue cordialement.