Charlie NOYELLE
Appelé du contingent 64 1/C
1ère Compagnie – Chauffeur GBO

 

CIT 152 à Laon du 9 mai 1964 au 17 août 1964
3ème GT à Colomb-Béchar et Reggan du 26 août 1964 au 22 juillet 1965

Les anecdotes, photos et légendes sont de Charlie NOYELLE

Pour agrandir la photo : clic sur la miniature et après visualisation : clic sur le bouton «Précédente» du navigateur pour revenir sur cette page

 

CIT 152 à Laon


Au volant d'un Simca
Sur une ambulance Dodge avec X
Au volant
d'une Jeep

3ème Groupe de Transport à Béchar
Le camp Moll

Charlie NOYELLE  dit « Le Belge »
En grande tenue avec le saroual, le brelage saharien
et, aux pieds, les fameuses naïls

         Béchar : Je me souviens en septembre ou octobre 1964, on était environ 40 par chambre, dans des baraques en tôle, avec des soldats de la classe 1963. On était remplis de punaises aussi grosses qu’une tête d’allumette. J’ai été piqué de partout surtout sur les jambes, 44 ans plus tard j’en porte encore les traces. Je suis allé une dizaine de jours à l’hôpital et, à mon retour, comme je n’étais pas le seul dans ce cas, nos supérieurs ont décidé de faire la chasse aux punaises. Tous les matelas et couvertures ont donc été sortis et tous passés à l’eau. Avec la chaleur qu’il faisait en 2 heures tout était sec. Tous les lits ont été passés à la lampe à souder et lavés au gazole. Des boîtes de conserves découpées et remplies de gazole ont été placées aux pieds des lits. On a retrouvé la tranquillité jusqu’à notre départ pour Reggan.
Ces punaises c’étaient de vrais « vampires ». Le matin on avait des cloques et quand on arrivait à en écraser une c’était une tache de sang grosse comme une pièce d’un centime d’euro.

Lors du déménagement de Béchar vers Reggan, sur la piste, j’ai eu une prise d’air à mon camion. Je répare, repars et me retrouve sans plus personne devant moi. Deux pistes se présentent alors : je prends celle qui va à Timimoun. Au bout d’un moment je me pose des questions et rencontrant quatre villageois sur la piste je leur demande :
– C’est la piste de Reggan ?
– Non, non, Timimoun !
alors je fais demi-tour et là je rencontre un GLR qui était à ma recherche. Tout est rentré dans l’ordre.

3ème Groupe de Transport à Reggan
1ère Compagnie
Charlie NOYELLE  « Le Belge »

Charlie NOYELLE  « Le Belge » et
Jean-Claude HERBET « La globule »
Jean-Claude HERBET « La globule »

Poste d'Arak
Mission In Amguel

Sur la piste au cours des missions

         Reggan : Le jour de mes 20 ans le 29 mars 1965 j’avais promis aux camarades quelques cartons de bière, ce jour je peux vivre 100 ans jamais je ne vais oublier.

Je suis tombé en panne de direction avec mon camion, un flexible de direction qui avait certainement frotté et était percé. On est venu me chercher en triangle, cela se passait entre Arak et In Salah. Quand je suis rentré à In Salah, à la Légion, le foyer était fermé. Le lendemain on a fait une réparation de fortune et on est partis pour In-Amguel. Là j’ai rencontré des vrais Ch’tis et on a fait la fête. Deux jours plus tard on rentrait à Reggan.

Je me souviens également d’une mission entre Reggan et Béchar. Un camarade a percuté avec l’avant gauche de son camion, le seul Bull – appartenant au Génie – rencontré sur toute la piste… Le Bull avait une chaîne cassée, le camion, je l’ai pris en remorque avec mon triangle. Mon camarade qui avait les doigts de la main cassés est donc monté dans mon camion et a dû attendre l'arrivée à Béchar pour voir un toubib.

Et également cette mission sur In-Amguel. Nous étions partis de Reggan, direction Alger, et retour sur In-Amguel. Je transportais des conteneurs : deux d’explosifs, les autres de Kronenbourg et de ciment pour effectuer les réparations de la montagne à In-Amguel. On avait un convoyeur avec chaque chauffeur. Le soir le convoyeur montait la garde, on mettait tous les camions (une vingtaine) en cercle et les lits « picot » au centre. Les chauffeurs étaient de la 64 1/B, 64 1/C et 64 2/A.
Oran en février 1965
Michel DUMONT « Pied de vigne »
Jean-Pierre CORDIER « Rase-mottes »
Charlie NOYELLE  « Le Belge »
En janvier ou février 1965 je suis parti de Reggan avec trois camarades et le chef de rame, le MDL J.C. MOUROT, avec une caisse à outils et bien sûr sa glacière qui l’accompagnait toujours. On a pris le Noratlas jusqu’à Béchar et Oran où l’on a récupéré deux ou trois GBO qui avaient été refaits à neuf chez Berliet. Les camions ont ensuite été chargés de bidons d’huile par des « tôlards ». Nous sommes partis le lendemain à 2 h 30 du matin, j’étais le chauffeur du premier camion, accompagné du MDL J.C. MOUROT. En fin de matinée il a commencé à pleuvoir, la route était détrempée, impossible d’en sortir. Nous avons donc poursuivi notre chemin jusqu’à Béchar où nous sommes arrivés vers 22 heures… après 17 ou 18 heures de conduite (le trajet était effectué habituellement en deux jours). On était morts de fatigue avec cette chaleur. Après deux jours de repos on repartait pour Reggan.

Quand nous partions en mission (1ère compagnie, 1er et 2ème peloton de GBO) nous étions accompagnés d’un berger allemand – qui, je crois, s’appelait Zorro – et qui se mettait à grogner, la nuit, au bivouac, lorsqu’il sentait une présence à 100 mètres à la ronde, on était ainsi prévenus. Le soir ou le midi on collectait un peu de nos rations pour nourrir ce chien.

Charlie NOYELLE – Avril et Juin 2008

----------------------======0000O0000======--------------------


Je me souviens qu’en juin ou juillet 1965 des officiers – dont le lieutenant BRASSIER de la première compagnie – faisaient venir leur famille à Reggan.
À cette occasion, avec 15 GBO, nous avons effectué une petite mission Reggan – Aoulef – Reggan dans la journée. Dans mon GBO il y avait l’épouse et les enfants du lieutenant.

Sur les photos d’Alain GOBÉ (64 1/B) cela m’a fait plaisir de revoir le berger allemand en compagnie de STIEVENARD qui en prenait soin. Ce chien appartenait au Maréchal des Logis Chef LOSSOIS à qui je dois la peau de gazelle qui se trouve sous ma croix du sud 3ème GST, c’est lui qui l’a abattue lors d’une mission.

Charlie NOYELLE – Août et Septembre 2008

Ces photos datent de début 1965 à Reggan et elles ont été prises à l’occasion de l’inspection du colonel adjoint au général commandant les sites sahariens de Béchar.
Ce peloton d’honneur était formé avec des personnels des 1ère et 2ème Cie.
Le chef de ce peloton, en tenue noire et blanche, était le lieutenant MERLE de la 2ème Cie.
Sur ces photos, je suis au 1er rang, homme de base, à gauche du lieutenant.
Sur l’une, il s’agit de la mise en place, car nous sommes en cours d’alignement.
Sur l’autre, au présentez armes, Jean-Claude HERBET se trouve le premier à droite au 1er rang.
Charlie NOYELLE se trouve lui aussi au 1er rang, troisième en partant de la droite, en partant de Jean-Claude HERBET.
Jean-Claude MOUROT

 

J’ai gardé un bon souvenir de ce voyage que l’on ne fait qu’une fois dans sa vie.


Retrouvailles


Querrieu (Somme)
chez Jean-Claude HERBET
le 15 juin 2015
1965-2015
    Cinquante après, nous avons fini par nous retrouver, quelques anciens du 2° Peloton de la 1ère Cie du 3° GT, Béchar et Reggan.
    Tous ces hommes, à un moment ou à un autre, de notre séjour commun au Sahara, ont piloté un GBO à bord duquel je prenais place comme chef de rame ou de mission :

•    Alain GOBÉ dit « le chauffeur du vaisseau amiral » : conducteur du GBO véhicule-guide de rame,
•    Jean-Claude HERBET dit « la Globule », conducteur du GBO-Treuil, véhicule de dépannage,
•    Charlie NOYELLE dit « le Belge », conducteur d’un GBO perçu sur les quais de la Base de Mers El Kébir et redescendu jusqu’à Reggan après moult péripéties…

Une fois de plus, je veux rendre hommage à ces compagnons d’armes avec qui j’ai partagé la piste et les nombreuses missions de transport.
Cela a été un véritable plaisir de pouvoir se retrouver, cinquante ans après.

Jean-Claude MOUROT

----------------------======0000O0000======--------------------


Charlie NOYELLE,
Jean-Claude HERBET
&
Alain GOBÉ
à QUERRIEU (Somme)
le 13 mai 2014

Charlie NOYELLE dit Le Belge – 64 1/C– 1ère Compagnie – 2ème peloton – Chauffeur GBO
Jean-Claude HERBET dit La Globule – 64 1/C– 1ère Compagnie – 2ème peloton – Chauffeur GBO

Alain GOBÉ 64 1/B – 1ère Compagnie – 2ème pelotonChauffeur GBO


----------------------======0000O0000======--------------------

 

Charlie NOYELLE (à droite)
& Jean-Claude HERBET
à CHAULNES (Somme)
le 4 août 2013

Charlie NOYELLE dit Le Belge – 64 1/C– 1ère Compagnie – 2ème peloton – Chauffeur GBO
Jean-Claude HERBET dit La Globule – 64 1/C– 1ère Compagnie – 2ème peloton – Chauffeur GBO

Il y a 49 ans, en août 1964, nous étions au camp Moll à Colomb-Béchar
avant notre départ pour Reggan au 3ème GT
Charlie

----------------------======0000O0000======--------------------

 

Charlie NOYELLE (à gauche)
& Jean-Claude HERBET et son épouse
à CHAULNES (Somme)
le 5 août 2012

Charlie NOYELLE dit Le Belge – 64 1/C– 1ère Compagnie – 2ème peloton – Chauffeur GBO
Jean-Claude HERBET dit La Globule – 64 1/C– 1ère Compagnie – 2ème peloton – Chauffeur GBO

sous les ordres du MdL MOUROT chef de rame

----------------------======0000O0000======--------------------

 

Charlie NOYELLE, Jean-Claude HERBET et Jules DELRUE
à Querrieu (Somme) le 5 juin 2008
(présents sur les photos prises par Mme DELRUE :
Mme HERBET et son petit-fils

Jules DELRUE dit «Julot» –  64 1/C – CCS – Blanchisserie
Jean-Claude HERBET dit «La Globule» –  64 1/C – 1ère Compagnie – Chauffeur GBO
Charlie NOYELLE dit «Le Belge» –  64 1/C – 1ère Compagnie – Chauffeur GBO

----------------------======0000O0000======--------------------

Charlie NOYELLE
et Jules DELRUE
à Tourcoing (Nord)
le 8 mai 2008
44 ans séparent ces deux photos (1964-2008)
Je suis (casquette) avec mon camarade
Jules DELRUE.

----------------------======0000O0000======--------------------

Sur ce tableau,
tous mes souvenirs sont d'origine (1964-1965). .
Il n'a pas de prix pour moi.