Serge PAKULSKI
Appelé du contingent 66 1/A
1ère Compagnie
- Chauffeur

« PAKULSKI Serge « Touche ta bille »
Les batteries il sabotait
Les pneus il crevait
Souvent les murs il frôlait
La libération il attendait »

Livre d’Or de la 66 1/A

CIT 152 à Laon du 6 janvier 1966 au 18 avril 1966
3ème GT à Reggan du 20 avril 1966 au 16 mars 1967

« Salut à vous tous. Mon aventure militaire, comme la plupart d’entre-nous, commence lors des fameux et inoubliables trois jours d’incorporation qui se passent pour moi à Cambrai. Lors du dernier entretien on vous demande si vous avez une préférence pour votre future incorporation. Ma réponse : la marine outre-mer.
Début janvier 1966 je reçois ma feuille de route : direction Laon, CIT 152, en bref dans le train. Pour l’anecdote, au moment de ces fabuleux trois jours, je travaillais à la SNCF, y a-t-il un rapport ? It is the question.
Après des débuts difficiles mais plutôt marrants (une semaine d’incorpo, 15 jours de corvée, des classes sympas) école de conduite etc. etc.… 15 jours de perme puis direction le sud, vraiment le grand sud, l’Algérie. Me voici donc dans ma mer à moi, le Sahara. Comme toujours « accueil chaleureux » ici discipline, discipline. D’un régiment semi on passe un cran : régiment disciplinaire (bof). À part le défilé du samedi matin (merci lieutenant Grisot dit « balaise » pour ce cantique « ô frédéri » en l’honneur du fils du colonel Sichler. Après les cours de conduite dans le sable, ma vraie vie commence, de nouveaux horizons à travers le désert.
Au mois de janvier 1967, superbe mission, un rêve, une aventure grandiose : « Reggan, Tamanrasset, Agadez, Zinder », souvenirs mémorables, découverte d’un autre monde. Pourvu qu’il reste le même, 40 ans après qu'en est-il ? Puis viendra le « Père Cent ». Mais avant tout il faut gagner son billet de retour avec quelques derniers exercices. Avec ce bon vieux Noratlas, quelques soucis de vol, mon aventure saharienne se termine. Que de bons souvenirs.
Ô toi Sahara qui ma tendu les bras, souvent je pense à toi, sois tranquille je ne t’oublie pas. Un jour peut-être on se reverra…
Tringlot PAKULSKI Serge, Reggan : avril 1966 à mars 1967 ».

Les photos et légendes sont de Serge PAKULSKI

Pour agrandir la photo : clic sur la miniature et après visualisation : clic sur le bouton «Précédente» du navigateur pour revenir sur cette page

 

Le poste
de police
Bordj de la
1ère Cie
Serge Pakulski -X-
Jean-Jacques Painchart
Chambrée
(avec le képi
Marc Schwinn)
À la piscine
à Reggan-Plateau
Retour de mission
Cathédrale de Béchar