LES UNITÉS SAHARIENNES

Les Compagnies Méharistes Sahariennes

 


RAHLA
Selle de méhari (dromadaire)
utilisée par les Méharistes des Compagnies Sahariennes

 

Les compagnies méharistes sahariennes étaient des unités de l’armée française destinées à contrôler les territoires du Sahara à l’époque de l’Algérie française. Elles jouèrent notamment un grand rôle lors de la conquête du sud-algérien et assurèrent ensuite la présence française dans le Sahara.
Utilisant des dromadaires dans ces régions où les premières automobiles ne pouvaient pas s’aventurer, elles furent désignées sous le nom de compagnies ou escadrons méharistes.
Véritables sentinelles du désert, ces compagnies furent alors chargées de la pacification des zones Touaregs (peuple), des travaux Topographie, de la surveillance des caravanes et des pistes, de la surveillance des frontières, etc.
Si les premières unités méharistes existèrent dès 1885, elles ne furent officiellement créées qu’à partir de 1901 sous l’impulsion du commandant François-Henry Laperrine. Leurs noms, nombre et localisations évoluèrent avec le temps.
La loi du 30 mars 1902 porta création de cinq Compagnies (militaires) sahariennes. Trois autres compagnies à quatre pelotons existaient au Levant français ainsi que des groupes nomades en Afrique-Occidentale française respectivement basées à Fort-Polignac (Tassili du Hoggar), Tindouf, El Oued, Adrar (Algérie) et Tamanghasset. Ces compagnies étaient commandées par des officiers des Affaires indigènes et dépendaient de la direction de l’infanterie. Elles étaient autonomes et comptaient environ 68 dromadaires.
Des compagnies sahariennes portées furent quant à elles créées à Ouargla, Béchar et Ain-Sefra, Laghouat et Sebha pour les compagnies sahariennes portées de la Légion étrangère (CSPLE).
Plus tard, ces compagnies furent fusionnées pour donner naissance à quatre Compagnies Sahariennes Portées de la Légion étrangère (CSPL).


François-Henry Laperrine d'Hautpoul

 

Clic sur l'insigne ou sur le lien









   

 

 

 


Sebha - Fort Leclerc

 

Compagnie Saharienne du Sud Tripolitain
Compagnie Saharienne d'Infanterie du
Fezzan

 

Historique :
11 avril 1943 - 24 décembre 1951 : L'occupation du Fezzan italien par nos troupes entraîne la création d'une nouvelle unité, la Compagnie Saharienne du Sud Tripolitain, dont la portion centrale était à Fort-Leclerc et les détachements répartis dans diverses oasis : Ghadamès, Derj, Serdelès, Oubari, Ghat, Mourzouk et Gatroun.
La Compagnie Saharienne du Sud Tripolitain fut dissoute et remplacée par un groupe qui devint en 1952 la Compagnie Saharienne d'Infanterie du Fezzan et la 3ème Compagnie Saharienne Portée de la Légion.

Symbolique de l’insigne :
Croix du sud Agadès fond bleu, brochée en chef d’un croissant bleu à une étoile sur fond rouge, et d’une croix de Lorraine en coeur.
Homologation : 1946 - H 143

 

Le Fezzan est une région désertique de Libye, très riche en hydrocarbures. La capitale historique de la région est la ville de Sebha.
Après la Seconde Guerre mondiale, qui a marqué la fin de la colonisation italienne, l'administration de cette région est confiée à la France sous le nom de territoire du Fezzan par l'ONU jusqu'à l'indépendance de la Libye en 1951.

 Haut de page

 


Forteresse de Ghat (Lybie)

Compagnie Saharienne du Tassili
Compagnie Méhariste du Tassili
(SP 88 417)

 

Historique :
La Compagnie a été créée le 16 octobre 1943
Devient Compagnie Méhariste du Tassili le 1er juin 1947
Dissoute le 1er octobre 1962
Cette dernière eut son P.C. à Ghat puis à Fort Polignac.
Cette unité renforçait la surveillance de la frontière libyenne.

Symbolique de l’insigne
:
1 - Cie Saharienne du Tassili : croissant doré fermé par une étoile CIE SAHARIENNE TASSILI sur le contour, inscription en Tifinagh (alphabet Touareg) : « TASSILI ».
Homologation : 1946 - H 146
2 - Cie Méhariste du Tassili : écu bleu allongé à un méhariste sur un chameau blanc
Homologation
: 1950 - H 756
Fabrication
: Drago

 

Le Tassili n'Ajjer est un massif montagneux situé au sud-est de l'Algérie, haut plateau aride constitué de grès, à plus de 1 000 mètres d'altitude et s'étendant au centre du Sahara sur 50 à 60 km d'est en ouest, et sur 800 km du nord au sud, soit une superficie de près de 120 000 km2, soit le 5e de la France. Sur toute sa surface se dressent des formations rocheuses fortement érodées émergeant des dunes de sables, qui évoquent de loin les ruines de villes antiques. Ce paysage lunaire a été créé par l'érosion.

 


Source: Collection Bernard ADELL - Musée saharien 1, avenue de Castelnau, 34920 Le Crès.
http://museesaharien.fr/


Source: Collection Bernard ADELL - Musée saharien 1, avenue de Castelnau, 34920 Le Crès.
http://museesaharien.fr/



Fort Polignac (Illizi)

 

 


El Oued

 

Compagnie Saharienne de l’Erg Oriental
Compagnie Méhariste de l’Erg Oriental
(SP 86 001)
Groupe Saharien Mixte des Ajjers

 

Historique :
Création le 1er février 1946 (dénommée Compagnie Saharienne, devient Compagnie Méhariste le 1er juin 1947).
Dissoute le 30 septembre 1961 (devient Groupe Saharien Mixte des Ajjers).
Garnison : El Oued et Amiche.

Les événements survenus dans le sud tunisien en 1942-1943, réédition du soulèvement de 1916, imposèrent la création à El Oued de la compagnie saharienne de l'Erg Oriental. À dater du 1er janvier 1946, cette compagnie fut formée des éléments dissous du goum d'El Oued et de la milice saharienne du Territoire de Touggourt et chargée de la surveillance de la frontière algéro-tunisienne et des nomades de l'erg.

Symbolique de l’insigne
:
Losange doré aux figures géométriques bleues et rouges à une étoile dans un croissant sur fond noir
1 - Homologation : 1946 - H 148
2 - Homologation
: 1953 - G 1069
Fabrication
: Drago

 

Le Grand Erg Oriental est un grand erg dans le désert du Sahara. Situé pour les neuf-dixièmes de sa superficie dans les basses terres sahariennes du nord-est de l'Algérie, sa partie nord-est se répand sur le territoire de la Tunisie voisine.
Le Grand Erg Oriental s'étend sur 120 000 km2, soit 600 kilomètres d'est en ouest sur 200 kilomètres du nord au sud. Ses limites sont les monts du Djebel Dahar (Tunisie) et la Hamada El Homr (Libye) à l'est, la Hamada de Tinrhert (Algérie) au sud, le plateau de Tademaït (Algérie) à l'ouest et le Chott el-Jérid (Tunisie) au nord.
Il est composé aux deux-tiers de dunes de sable, dont les plus élevées peuvent atteindre 250 mètres de hauteur, et parsemé d'oasis dans ses limites septentrionales. En Tunisie, les principales sont Douz, Tozeur et Nefta, en Algérie El Oued et Touggourt.

 

 


Fort-Thiriet

 

Compagnie Méhariste du Sud Tunisien (SP 88 947)
Compagnie Méhariste des Ghourdes
(SP 88 947)
Compagnie Méhariste de Mariksene
(SP 89 247)

 

Historique :
Créée le 1er janvier 1955, la Compagnie Méhariste du Sud Tunisien fut renforcée le 1er février 1956 des quatre pelotons d’annexe de Djenein, Mchiguig, Ksar Rhilane et Fort Saint. Le 17 octobre 1957, elle perçut vingt-trois véhicules et chacun des pelotons d’annexe bénéficia ainsi de quatre Dodge 6 x 6. Le 1er octobre 1958, la compagnie fut transférée en Algérie et transformée en Compagnie Méhariste des Ghourdes. Cette dernière, pour éviter de malencontreux jeux de mots, fut appelée Compagnie Méhariste de Mariksene le 1er juin 1959. Le 1er décembre 1959, cette unité eut trois pelotons méharistes au lieu de deux et les quatre pelotons d’annexe qui lui étaient encore rattachés furent dissous.
La Compagnie Méhariste de Mariksene fut dissoute le 31 juillet 1962.

Symbolique de l’insigne
:
C
roix du sud Agadès à fond rouge brochée d’un méhariste sur un chameau blanc, burnous bleu foncé
Homologation
: 1955 - G 1172
Fabrication
: Drago

Sur la commune de Debdeb tout au nord de la Wilaya d'Illizi, entre l’Oued Mariksene au Sud et Bordj (Fort) Messouda au Nord. Situé en territoire Algérien à l’Est, à la limite extrême sud de la Tunisie et extrême ouest de la Libye, Fort Thiriet est à 12 km au Ouest-Nord-Ouest de Ghadamès (Libye), au bord Sud-Est du Grand Erg Oriental.

 


Source: Collection Bernard ADELL - Musée saharien 1, avenue de Castelnau, 34920 Le Crès.
http://museesaharien.fr/

 

 


El Oued

 

Compagnie Méhariste du Souf (SP 89 359)
1er Groupe Saharien Motorisé du Souf

 

Historique :
La Compagnie a été créée le 1er décembre 1959.
Devient le 1er Groupe Saharien Motorisé du Souf le 1er octobre 1961 à partir d'éléments de la Compagnie Méhariste de l'Erg Oriental et de la Compagnie Méhariste du Souf, dissoute à cette même époque.
Garnison : El Oued.

Symbolique de l’insigne
:
Croix du sud Agadès chargée d’une rahla rouge et noire aux inscriptions arabes

Homologation : 1960 - G 1718
Fabrication
: Drago

El Oued est une commune de la wilaya d'El Oued, dont elle est le chef-lieu, située au sud-est de l'Algérie, à 620 km au sud-est d'Alger et à 260 km au nord-est de Ouargla.
La ville d'El Oued, chef-lieu du Souf, est surnommée « la ville aux mille coupoles », les Algériens l'appellent « Oued Souf ».


 


 

2ème Compagnie Saharienne de Douz
Compagnie Saharienne du Nefzaoua

Compagnie Saharienne des Mérazigues

 

Historique : Lors de sa création le 16 septembre 1945 la Compagnie avait reçu comme dénomination « 2ème Compagnie Saharienne de Douz » puis « Compagnie Saharienne du Nefzaoua » suite au rapport du Capitaine Jean Seran chargé de sa mise sur pied, elle devint « Compagnie Saharienne des Mérazigues ».
L'Unité est formée en partant du Groupement Méhariste des Forces Makhzen de Tunisie.
Elle stationne à Bordj Le Bœuf (PC) et Ksar Rhilane.
Dissolution de l'Unité à Douz le 31 décembre 1946. Elle forme alors, avec la Compagnie Saharienne du Sanrhar, le Groupement Saharien du Sud Tunisien (G.S.S.T.).

Symbolique de l'insigne : Il représente un méhariste monté sur un chameau lourd type merzouguy encadré par un grand croissant, surmonté d'une croix du sud, stylisée en croix de Lorraine, ce dernier détail évoquant le passage en territoire des Méraziques à Ksar Ghilane en 1943 de l'épopée du Général Leclerc, venant du Tchad pays ou l'on voit la croix du Sud, faire la liaison sous le signe de la croix de Lorraine (Forces Françaises Libres). Sous le croissant, un rectangle portant l'appellation de l'unité « Compagnie Saharienne des Mérazigues ».
Homologation : 1946 - H 144
Fabrication
: Drago

Bordj Lebœuf est un lieu situé dans le désert du sud de la Tunisie, plus précisément dans le Grand Erg Oriental, à quarante kilomètres au sud-ouest de Remada.

 

http://www.symboles-et-traditions.fr/articlesmembres/targui/douz/pagemerazigues1.htm

 

 

 


Ouargla

 

Compagnie Méhariste du Tidikelt Hoggar
Compagnie Saharienne portée du Hoggar
Compagnie saharienne portée des Oasis
15ème Compagnie Saharienne Portée

 

Historique :
En 1947, la Compagnie Méhariste du Tidikelt-Hoggar fut transformée en unité portée. Dès l’année suivante elle dut être repliée sur Ouargla et il subsiste encore le long des pistes du massif touareg des carcasses de véhicules prouvant que ces engins seuls ne pouvaient assurer la police dans cette région montagneuse.
Dans l’est et en 1947 également, la Compagnie Saharienne du Tidikelt-Hoggar basée à Tamanrasset fut transformée en Compagnie Saharienne portée du Hoggar. Cette région montagneuse étant défavorable à l’emploi des véhicules, la compagnie fut repliée sur Ouargla en 1948 et y devint la Compagnie saharienne portée des Oasis.
Dissoute le 15 octobre 1962 elle est reconstituée peu après sous le nom de 15ème Compagnie Saharienne Portée.
Le général Pierre DENIS a commandé
la Compagnie Méhariste du Tidikelt Hoggar de juillet 1958 à mai 1960.

Symbolique de l’insigne
:
Croix du sud Agadès bleue chargée d’un méhariste noir sur un chameau blanc et d’un rocher noir.

Homologation : 1960 - G 1683
Fabrication : Drago

Le Tidikelt est au cœur du Sahara. Ses limites sont à l'ouest, le Touat et le prolongement inférieur de la vallée de la Saoura ; à l'est, le Tassili n'Ajjer ; au nord le Tademaït et au sud les plaines aux pieds des monts du Mouydir et de l'Ahnet. Il s'étend sur une superficie d'environ 100 000 km².

 


Source : http://mehari-if.fr/insignes/

 

 

- VG de l'Oasis d'In-Salah - VG du gouverneur NAEGELEN remettant l'étendard à la Compagnie saharienne du « Tidikelt-Hoggar » - PP de Méharistes sur leurs montures - Le gouverneur NAEGELEN remettant l'étendard - GPP de Méharistes - Défilé des Méharistes devant le Gouverneur NAEGEMEN - Très GPP du gouverneur NAEGELEN (de côté) - GP de l'AMENOKAL du Hoggar et de ses deux fils - l'AMENOKAL est reconnaissable à sa tenue plus claire et à sa plaque de Grand Officier de la Légion d'Honneur - GP de la décoration et de son sabre.



 


Fort-Flatters

 

Compagnie Méhariste de la Tinghert (SP 88 354)
Escadron Saharien Porté des Oasis

 

Historique :
La Compagnie a été créée à Fort-Flatters le 25 janvier 1956.
Dissoute le 31 aout 1962, elle devient Escadron Saharien Porté des Oasis.
Garnison : Ouargla, Fort Flatters et In Salah.

Clic sur le lien


Symbolique de l’insigne :
Tête de chameau blanche sommant une tête de méhariste drapée de bleu, le tout sur fond crème, cartouchières rouge vif.
Homologation : 1956 - G 1246
Fabrication
: Drago


Source: Collection Bernard ADELL - Musée saharien 1, avenue de Castelnau, 34920 Le Crès.
http://museesaharien.fr/

 

 

 


Ouargla

 

Compagnie Saharienne du Hoggar
Compagnie Saharienne du Tassili

Historique :
Créée le 1er janvier 1928.
Dissoute le 16 décembre 1943 (forme la Compagnie Saharienne du Tassili, avec la Compagnie Saharienne des Ajjer, également dissoute à la même date).
Garnison : Fort Motilinsky (Algérie).

Symbolique de l’insigne
:
Croix du sud Agadès bleue à une tête de méhariste bleue en coeur.
Homologation : 145/1
Fabrication : Drago

Traversé par le tropique du Cancer à 80 kilomètres au nord de Tamanrasset, en Algérie, le Hoggar couvre une superficie d'environ 3 800 km².
À l'est de Tamanrasset s'élève à plus de 2 000 mètres d'altitude un plateau érodé de 250 kilomètres de diamètre composé de coulées de lave, l'Atakor du Hoggar, et sur lequel se dressent des volcans dont l'altitude avoisine les 3 000 mètres. Le point culminant du massif, le Tahat avec 2 918 mètres d'altitude, est aussi la plus haute montagne du pays.



Source fanions :
Agence photo de la Réunion des Musées nationaux et du Grand Palais

 

 

 


Tindouf

 

Engagés Sahariens de la Saoura à Tindouf

 

Homologation : 1947 - H 303

La Saoura est une région désertique du sud-ouest algérien. Elle constitue la limite ouest du Grand Erg Occidental.
Le point culminant est Adrar Antar avec 1953m d'altitude.
Grande vallée façonnée par l’oued éponyme, la Saoura est limitée au nord par les monts des Ksour et le haut Atlas marocain, à l’ouest par l'hamada du Drâa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la hamada du Guir contraste, sur l’autre rive, avec les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Palmeraies et ksour (Igli, Beni Abbes, El Ouata, Beni Ikhlef, Kerzaz, Ouled Khoudir et Ksabi), se succèdent le long des oueds
.

 

 

Engagés Sahariens du Touat à Adrar

 

Homologation : 1947 - H 304

La région du Touat est située au centre de la wilaya d'Adrar. Elle est délimitée :
• au nord-ouest, par le Grand Erg Occidental, par la région du Gourara et le plateau du Tademaït ;
• à l'est, par la plaine du Tidikelt ;
• au sud et à l'ouest, par l'Erg Chech.
Les villes et oasis du Touat sont implantées le long de l'oued Messaoud et de la route nationale 6, selon une orientation nord-ouest - sud-est. Les principales localités du Touat sont : Adrar, Bouda, Tamantit, Zaouiet Kounta, Sali et Reggane

 

 

Compagnie Saharienne des Ajjer
Compagnie Saharienne du Tassili

 

Historique :
La Compagnie saharienne des Ajjer fut créée le 23 mai 1924 et spécialement chargée de la surveillance de la frontière franco-italienne.
Dissoute le 16 décembre 1943. (Forme la Compagnie Saharienne du TASSILI, avec la Compagnie Méhariste du HOGGAR, également dissoute à la même date).
Garnison : Djanet (Algérie) et Fort Polignac (Algérie).

Symbolique de l'insigne :
Au recto figurent les initiales de leur créateur « CTM » initiales du Colonel Charles TOUBEAU de MAISONNEUVE qui nous précise qu’en 1925 il était alors Lieutenant méhariste et commandait le Groupe Mobile des Ajjer. À cette date, la Compagnie Saharienne des Ajjer vient d’être créée à Djanet sous le commandement du célèbre Capitaine DUPREZ qui lui demanda de dessiner l’insigne de la Compagnie.
L’insigne fut réalisé en 1927. Il figure parmi les plus anciens insignes sahariens.
Fabrication : Drago

Charles Toubeau de Maisonneuve a réalisé de décembre 1927 à février 1928 une première « de plus de 1000 kilomètres guidé par l'aiguille bleue de la boussole » dans le Ténéré inconnu (Niger). Il prend ainsi place parmi les bâtisseurs du Sahara, ceux qui l'ont arpenté, décrit, pacifié, administré... et tant aimé.
http://www.larahla.org/index.php?page=qui

La Compagnie Saharienne des Ajjers crée en 1924 à Djanet, à partir du Groupe Mobile dépendant du Hoggar et qui stationnait aux Ajjers. En 1943, la Compagnie des Ajjers a fusionné avec des éléments de la Compagnie du Hoggar pour former la Compagnie Saharienne du Tassili à Ghat.
http://www.fort-flatters.com/

http://sitelimafox.free.fr/HistoCM/HSTDM.htm

 


Source: Collection Bernard ADELL - Musée saharien 1, avenue de Castelnau, 34920 Le Crès.
http://museesaharien.fr/

 


Source fanions :
Agence photo de la Réunion des Musées nationaux et du Grand Palais

 

 

Compagnie Méhariste des Ajjer (SP 88 290)
Groupe Saharien Mixte des Ajjer

 

Historique :
Créée le 1er décembre 1955.
Garnison : Fort Polignac (Algérie).
En août 1961, la Compagnie Saharienne des Ajjer et la 5ème Compagnie Saharienne d'Infanterie ont fusionné pour former le Groupe Saharien Mixte des Ajjer (l'insigne Drago est resté le même que celui de la CMA sauf au verso où le nom de la compagnie a été changé.

Symbolique de l'insigne :
Rectangle à un méhariste sur un chameau au galop
Homologation : 1956 - G1245
Fabrication
: Drago

 

http://www.3emegroupedetransport.com/PETITDominique.htm

 

 


In Salah

 

Compagnie des Oasis Sahariennes
Compagnie Saharienne du Tidikelt
Compagnie Saharienne du Hoggar
Compagnie Méhariste du Tidikelt Hoggar (SP 89 572)
15ème Compagnie Saharienne Portée

 

Historique :
La Compagnie des Oasis Sahariennes est créée le 1er avril 1902 et dissoute en 1903 pour devenir Compagnie Saharienne du Tidikelt.
Dissoute le 31 décembre 1927 (devient Compagnie Saharienne du Hoggar).
Garnison : In Salah.

Recréée le 1er novembre 1940.
Dissoute le 15 octobre 1943, devient Compagnie Saharienne du Tidikelt-Hoggar jusqu’au 31 mai 1947.
La Compagnie Méhariste du Tidikelt Hoggar est créée le 1er avril 1949 et devient , le 15 octobre 1962, la 15ème Compagnie Saharienne portée.
Garnison : Tamanrasset.

Symbolique de l'insigne :
1 - Croissant à un méhariste à dos de chameau
2 - Croix du sud Agadès bleue avec bélière brochée d’un croissant fermé, à un méhariste au centre
Homologation 1 : 1946 - H 145
Fabrication : Drago

Le Tidikelt est au cœur du Sahara. Ses limites sont à l'ouest, le Touat et le prolongement inférieur de la vallée de la Saoura ; à l'est, le Tassili n'Ajjer ; au nord le Tademaït et au sud les plaines aux pieds des monts du Mouydir et de l'Ahnet. Il s'étend sur une superficie d'environ 100 000 km².

 

Compagnie Saharienne d'Ouargla

Historique :
La Compagnie Saharienne d'Ouargla fut créée par décret ministériel en date du 5 septembre 1914.
Elle ne fut mise sur pied que le 1er février 1916 et la presque totalité de ses cadres et hommes empruntée à la Compagnie Saharienne du Tidikelt.

 

Ouargla est situé dans le sud-est de l'Algérie, au nord du Sahara algérien. Elle se situe à 190 km à l'est de Ghardaïa, 160 km au sud-ouest de Touggourt, 388 km au sud de Biskra.

 

Compagnie Saharienne de Touggourt

 

Historique :
La Compagnie Saharienne de Touggourt fut créée par décret du 10 mars 1916.
Elle commença à s'administrer le 1er avril de la même année.
Les éléments qui entrèrent dans sa composition furent prélevés dans les Compagnies Sahariennes du Tidikelt et du Touat.

 

Touggourt est une commune de la wilaya d'Ouargla, située à 160 km au nord-est de Ouargla, à 225 km au sud de Biskra et à 600 km environ au sud-est d'Alger.

 

 

 

 


M'hamid

 

Peloton Méhariste du M'hamid

 

La commune de M'Hamid El Ghizlane se trouve au sud de la province de Zagora et au sud-est de la région de Souss-Massa-Draa, le long de la vallée du Draa, à l'extrémité de la N9 en venant de Zagora (94 km), le chef-lieu de sa province, via Tamegroute (78 km) et Fezouata (68 km). Elle est bordée :
• au nord, par la commune rurale de Tagounite, également dans la province de Zagora ;
• au sud, par l"Algérie.
Elle fait partie d'une aire de nomadisme et abrite, à une altitude d'environ 500 m, une oasis, avec une palmeraie s'étendant jusqu'à l'oued Draa, qui sépare les villages (ou quartiers) de M'Hamid Bali (l'ancien M'Hamid) et M'Hamid Jdid (le nouveau M'Hamid).

 

 

 

 


Dahar

Compagnie Saharienne du Dahar
Compagnie Saharienne du Sanrhar
Groupe Saharien du Sud Tunisien

 

Historique : Cette unité, formée en 1944 en Algérie était destinée à être transférée en Tunisie afin d’y implanter des troupes sûres à cette époque de transition où régnait en Tunisie une atmosphère d’épuration.
L’unité emprunta d’abord le nom du djebel sud tunisien de « DAHAR » et fut nommée « Compagnie Saharienne du DAHAR ». Mais, DAHAR signifiant « le dos » pouvait donner lieu à des plaisanteries du type « tu l’as dans le dos », etc.
Aussi l’unité modifia-t-elle son appellation et devint « Compagnie du SANRHAR », nom d’un petit djebel au sud de celui de DAHAR.
Elle était commandée par le Capitaine PRZEDZIECKI., la création de son insigne fut confiée à Madame BIERENT sculpteur à GABES, puis fut réalisé par un artisan local.

http://www.symboles-et-traditions.fr/sahariens/cie-sah-sanrhar/page-cie-sah-sanrhar.htm

Dissoute le 31 janvier 1949, transférée au Groupe Saharien du Sud Tunisien.

Symbolique de l'insigne
:
Deux modèles :
1° mâchoire de chameau et glaive romain. Cuivre. Fabrication locale
2° tête de chameau dans une étoile en émail bleu avec les initiales C.S.S., le tout sur croix du Sud. Inscription arabe : Compagnie du Sahnar.
Homologation : 1947 - H 404
Fabrication : Drago

 

 

 


Tabelbala

 


Compagnie Saharienne de la Saoura
Compagnie Méhariste de la Saoura
(SP 87 442)
9ème Compagnie Saharienne Portée

Historique :
La Compagnie Saharienne de la Saoura est créée le 1er avril 1904 et dissoute le 31 mai 1947 pour devenir Compagnie Méhariste de la Saoura à Tindouf le 1er juin 1947.
Dissoute le 15 septembre 1962 (devient ).
Garnison : Tindouf.

Symbolique de l'insigne
:
1 - petit modèle chameau blanc maison marron piste argentée sigle C.M.S.
2 - octogone à ciel bleu, sol jaune et méhariste blanc devant un bordj marron, croissant marqué SAOURA TINDOUF

 

La Saoura est une région désertique du sud-ouest algérien. Elle constitue la limite ouest du Grand Erg Occidental.
Le point culminant est Adrar Antar avec 1953m d'altitude.
Grande vallée façonnée par l’oued éponyme, la Saoura est limitée au nord par les monts des Ksour et le haut Atlas marocain, à l’ouest par l'hamada du Drâa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la hamada du Guir contraste, sur l’autre rive, avec les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Palmeraies et ksour (Igli, Beni Abbes, El Ouata, Beni Ikhlef, Kerzaz, Ouled Khoudir et Ksabi), se succèdent le long des oueds
.

 


Tindouf

 


 

 


Erfoud

 

Compagnie Saharienne du Ziz

 

Historique :
Créée le 1er avril 1924 sur le territoire du Cercle d’Erfoud, occupe les postes de Ksar-es-Souk, Aoufous et Erfoud. Fin 1926, elle est regroupée à Erfoud (Maroc).
Jusqu’en décembre 1928, les indigènes servent sans contrat régulier. À partir du 1er janvier 1929, tous ont signé un titre de Commission.
La compagnie est dissoute le 31 mai 1931, le personnel indigène est libéré et les cadres sont affectés à divers corps stationnés au Maroc.

Symbolique de l'insigne
:
Tête voilée d’émail blanc, surmontée d’une étoile d’or, au dessus de l’inscription « Ziz » en arabe, dans un croissant.
Fabrication : Arthus Bertrand

 

Le Ziz est une rivière du sud du Maroc et de l'Algérie.
Il prend source dans le Haut Atlas oriental et débouche, après 282 km dans le désert du Sahara en Algérie. Bien que le flux du Ziz soit intermittent le long de son lit, son cours d'eau a longtemps été utilisé pour faciliter le transit humain à travers cette région montagneuse.
Les villes riveraines du Ziz incluent Errachidia, Erfoud et Sijilmassa. Il y a un barrage à capacité de génération hydrostatique sur le Ziz à la face sud des montagnes du Haut Atlas.
La ville de Rissani, ancien terminus des caravanes transsahariennes, est une oasis charmante de la vallée du Ziz.

 

 

 


- Titre « LA SEMAINE » surimpressionné sur PP de méharistes sur leurs montures (chameaux) - Remise d'un fanion à la « RAHLA » - PP d'un soldat sud-algérien présentant les armes - La tribune officielle avec messieurs DE HAUTECLOQUE Ambassadeur Résident Général an Tunisie, Roger LEONARD, Gouverneur Général de l'Algérie, Charles BRUNE, ministre de l'Intérieur, et DE CHEVIGNE, Secrétaire d'État aux Armées - Monsieur DE HAUTECLOQUE et Roger LEONARD, saluant - PP de messieurs Roger LEONARD et Charles BRUNE saluant - PP de Monsieur Charles BRUNE à côté de Monsieur DE CHEVIGNE, avec public en arrière plan - Défilé des escadrons de méharistes - PP de Monsieur Charles BRUNE et Roger LEONARD saluant, avec foule en arrière plan - Suite du défilé des méharistes.

 

1
2

Cinquantenaire de la création des Compagnies Sahariennes
1902 – 1952


Le 30 novembre 1952, à Ouargla, les compagnies sahariennes célébraient le cinquantenaire de leur création. Ce jour-là, devant les autres unités qui complètent maintenant leur action au Sahara, compagnies de Légion étrangère, compagnies de transmissions, compagnies du génie, compagnies automobiles de transport, elles furent citées à l’ordre de l'armée et M. de Chevigné, secrétaire d’État aux Forces Armées-Guerre, épingla à l’étendard la croix de guerre avec palme.


CITATION :
« Glorieuses unités, n’ont cessé de maintenir, après les avoir établies, la paix et la présence française de l’Atlas au Niger et confins marocains aux frontières de Tripolitaine.
Durant deux guerres mondiales ont veillé sans défaillance à la sécurité et à l’intégrité des immensités sahariennes.
En 1942-1943, en particulier, réussirent à s’opposer aux attaques d’un adversaire supérieur en nombre et doté d’un matériel puissant qui cherchait à pénétrer dans le Sahara oriental.
Puis, prenant l’offensive, participèrent brillamment à la prise de Ghat.
Ont fait preuve en toutes circonstances des plus belles qualités militaires et constituent un exemple de ce que peut l’esprit d'entreprise et de sacrifice d’un petit nombre d’hommes au service d’une grande cause. »

1 - Insigne commémoratif - Inscription : « CINQUANTENAIRE DE LA CREATION DES COMPAGNIES SAHARIENNES 1902-1952 »
2 - Plaquette commémorative - Contour de la carte d’Algérie avec inscriptions : « SAHARA », « TAMANRASSET », « FORT LAPERRINE » et « CINQUANTENAIRE DE LA CREATION DES COMPAGNIES SAHARIENNES 1902 * 1952 ».

 

À VOIR :


Ouargla 1952 : Cinquantenaire de la création des COMPAGNIES SAHARIENNES

Cinquantenaire de la création des compagnies sahariennes, 1952
Film 16 mm - Couleur - Muet
Durée : 10 min 43s
Cinquantenaire de la création des compagnies sahariennes à Ouargla en 1952. Défilé et remise de médailles aux différents corps méharistes.


 


Colomb-Béchar

 

Engagés Volontaires Commandement de Colomb-Béchar

 

Symbolique de l'insigne :
Croissant broché d’une croix du sud Agadès bleue zébrée d’une foudre, chargée d’une étoile et d’un camion.
Homologation : 1947 - H 305
Fabrication : Drago

 

 

 

 

Compagnie Saharienne du Haut-Guir


Historique :
Créée le 1er avril 1924 sur le territoire du Cercle de Bou-Denib, occupe les postes de Gourrama, Atchana, Rich, et Bou-Denib, ainsi que celui de Bou-Bernous (septembre 1925 – mars 1926).
À partir de janvier 1927, elle n’occupe plus que les postes de Bou-Denib et Bou-Anane, avant d’être regroupée à Bou-Denib en septembre 1928.
À partir de janvier 1933, elle stationne à Taouz (Tafilalet) au sud d’Erfoud.
La compagnie est dissoute le 31 janvier 1935.

Symbolique de l'insigne
:
Au centre d’un croissant doré, sur fond rouge, une étoile verte à six branches surmontée d’une tête de mort et de deux tibias croisés émaillés blancs.
Fabrication : Mourgeon

 


 


Adrar


Reggan

Compagnie des Oasis Sahariennes du Touat
Compagnie Saharienne du Touat
(SP 87 481)
Compagnie Saharienne Portée du Touat
Groupe Saharien Mixte du Touat
16ème Compagnie Saharienne Portée

 

Historique :
La Compagnie des Oasis Sahariennes du Touat est créée le 1er avril 1902 et dissoute le 31 juillet 1905 pour devenir Compagnie Saharienne du Touat le 1er août 1905.
Dissoute le 25 novembre 1927.
Recréée le 1er juin 1947.
Devient le 1er novembre 1957 Compagnie Saharienne Portée du Touat.
Dissoute le 30 septembre 1961, devient Groupe Saharien Mixte du Touat jusqu'au 31 août 1962, puis 16ème Compagnie Saharienne Portée jusqu'au 30 septembre 1962.
Garnison : Adrar.

Le 24 novembre 1932 fut décidée la création d’un peloton motorisé de la Compagnie du Touat. Ce n’est que le 3 février 1933 qu’il fut mis sur pied à Reggan. Ses quarante hommes disposaient d’une camionnette Panhard, de deux camionnettes Berliet et de deux camionnettes Rocher-Schneider. Sa mission était d’aménager et d’explorer la zone tout en assurant la sécurité de la piste et de ses abords. Elle participa en fait à des recherches de points d’eau, d’itinéraires et d’avions accidentés, effectua une liaison au Hoggar et ravitailla les pelotons méharistes.

Le Contrôleur Général des armées Jean-François BARBA a commandé comme lieutenant le 1er peloton méhariste de la Compagnie saharienne du Touat (1946-1950).

Symbolique de l’insigne :
1 - Croissant bleu brochant sur une étoile à un méhariste sur un chameau blanc, grosses majuscules près du listel (1939).
2 - Méhariste bleu sur un chameau marron, inscrit dans un croissant blanc aux inscriptions arabes.



      Source fanion :
Agence photo de la Réunion des Musées nationaux et du Grand Palais

 


Source: Collection Bernard ADELL - Musée saharien 1, avenue de Castelnau, 34920 Le Crès.
http://museesaharien.fr/

 

 

À VOIR :


Historique de la Compagnie Saharienne du Touat
(1900 à 1940)



Adrar par le photographe Luc DESSAULT


La région du Touat est située au centre de la wilaya d'Adrar. Elle est délimitée :
• au nord-ouest, par le Grand Erg Occidental, par la région du Gourara et le plateau du Tademaït ;
• à l'est, par la plaine du Tidikelt ;
• au sud et à l'ouest, par l'Erg Chech.
Les villes et oasis du Touat sont implantées le long de l'oued Messaoud et de la route nationale 6, selon une orientation nord-ouest - sud-est. Les principales localités du Touat sont : Adrar, Bouda, Tamantit, Zaouiet Kounta, Sali et Reggane

 

 

 


Beni Abbès - Vue aérienne de la région désertique du sud algérien (2 plans) - Cérémonie de la remise de l'Étendard des compagnies sahariennes par la Compagnie du Hoggar à la Compagnie du Touat - La remise de l'étendard se fait par des officiers à pied, devant les méharistes sur leurs montures - GPP et PM de Monsieur LÉONARD (en tenue noire) saluant militairement - Défilé des Compagnies Sahariennes de méharistes devant le Gouverneur LÉONARD (2 plans) - A ADRAR, baroud d'honneur sur la place Laperrine - Danses et coups de feu (5 plans) - Le Gouverneur Roger LÉONARD assistant à la danse du fusil - Suite de la danse du fusils.

 

 

 

 

 

Engagés Sahariens de la Saoura à Tindouf

 

Homologué H 303 en 1947

 


Néma

Peloton Méhariste du Hodt
Néma (Mauritanie)

 

Néma est la plus importante ville orientale de la Mauritanie au bout de la route de l'Espoir. C'est une voie de passage vers le Mali à l'est et au sud.
Elle est le chef-lieu de la région (wilaya) Hodh Ech Chargui et du département (moughataa) de Néma.

 

 

 

 


Fort-Flatters (Temassinine)

 

Compagnie Saharienne du Tinrhert

 

Historique :
De 1938 à 1941, Fort-Flatters, oasis située à plus de 1 000 km au sud d'Alger, est le lieu de garnison de la Compagnie Saharienne du Tinrhert composée d'environ 300 méharistes.
Objectif : surveiller la frontière tripolitaine entre Ghadamès et Ghat.
En 1948 fut créée la Compagnie Saharienne Portée du Tinrhert à Sébha, au Fezzan.

Symbolique de l’insigne :
M
éhariste dans un croissant sur un plateau vert, aux plis argentés.

 


Source fanion :
Agence photo de la Réunion des Musées nationaux et du Grand Palais